Ratatouille Clip 3 

 

 

R : Ah…Paris…. La ville des plus grands restaurants et des meilleurs chefs au monde…

 

 …Un saumon grillé pour la deux !....

 

 Toute ma vie j’ai rêvé d’être l’un des leurs,  vous vous dites, sans doute que c’est un drôle de rêve pour un rat ! mais j’ai toujours pensé qu’en travaillant dur, et qu’avec un peu de chance, tôt ou tard, mon talent serait enfin reconnu. ……..

 

…….Un RAT !!.......

….Attrapez le, attrapez le,

 

Chef : Vous vous rendez compte de ce qui se passerait si quelqu’un apprenait qu’il y a un rat dans notre cuisine, allez ouste, emmenez le au…..?.

 

Boy :  Ne me regarde pas comme ça, ce n’est pas moi qui me suis permis des fantaisies avec des épices.

 

            J’ai besoin de ce boulot, j’en ai perdu tellement, je ne sais pas faire la cuisine et en plus maintenant, voila que je parle à un rat, comme si…tu as hoché la tête ?... tu comprends ce que je dis ?  Je ne sais pas faire la cuisine mais toi tu sais !

Bon ça va, ne fait pas le modeste, depuis quand les rats sont modestes ?

Tu as la même idée que moi, il suffit qu’on mette au point un système pour que j’exécute les gestes à ta place. …..Bleeaheehee…..

 

Fille : Arrête !

 

Boy : Quoi ? …..Bleeheeah……

 

Fille : De me faire sursauter.

 

Boy : Bleehreh…..

 

Rat : Je veux faire de grandes choses Papa.

 

Père : Ne t’approche pas des humains, ils sont dangereux. Maintenant, tais-toi et finis ton crouton.

 

Boy : …Hahhahhh…Comment tu as fait ça ?...

 

Rat : Goûte moi ça.

Rat : Une touche de raisin légèrement piqué

 

Old rat : y’a pas que le raisin qui est légèrement piqué.

 

Fille : Je ne veux pas faire ma désagréable, mais on est français.

 

Boy : J’ai un secret, j’ai un Rahhah…..

 

Fille : Tu as un Ahrahh ? 

 

Chef : Il joue avec mes nerfs à me harceler avec ce rat, Rahhh….

….Le rat, c’est ça……

 

Boy : A nous deux, nous pouvons devenir le plus grand cuisinier de Paris.

 

Rat : T’es à paris maintenant mon vieux, ma ville.   He he.

 

 

Top  / to clips 1 and 3

 

With thanks to Mrs C Figgis who painstakingly transcribed all the clips.